L’aménagement d’une zone d’activité

Résumé: 
L’aménagement d’une zone d’activités façonne de manière très forte un territoire et impacte directement sur notre mode de vie et sur l’environnement. Par ailleurs, les coûts des infrastructures ont des conséquences directes sur ceux du foncier.
Corps: 

GC Infrastructures répond à ces problématiques avec pour priorité de :

  • Satisfaire les attentes des futurs usagers tout en maîtrisant les dépenses.
  • Adapter le projet à son contexte environnemental et à la typologie d’implantation cible.

 

En qualité de maîtres d’œuvre, nous analysons les besoins des maîtres d’ouvrage et apportons des solutions techniques adaptées en équilibre avec les attentes administratives, financières et communicantes du projet. Un cahier des charges précis et exhaustif permet au donneur d’ordre de prendre ses décisions en toute connaissance des différents paramètres.

Zone d'Activité

La réflexion commune à toutes nos réalisations s’articule autour de 4 pôles.

La gestion des ressources

Pour créer un espace en équilibre avec l’environnement.
  • Favoriser la gestion des eaux pluviales par des techniques dites «alternatives»
  • Intégrer la gestion des déblais dans le projet
  • Eclairer en optimisant la consommation par un choix pertinent du matériel d’appareillage et de gestion et de la pollution lumineuse
  • Favoriser la gestion des déchets en collecte sélective
  • Mettre en place une charte chantier vert
  • Intégrer des matériaux locaux dès les études pour limiter les déplacements

 

L’intégration dans le cadre de vie

Pour assurer les fonctionnalités et le bien être des usagers et offrir une bonne image de la zone.
  • Considérer l’intégration dans l’environnement par les aménagements paysagers
  • Favoriser l’ouverture des espaces privatifs sur le domaine public (impression d’espace)
  • Réfléchir à l’orientation et à la disposition du parcellaire
  • Prendre en compte les différents usagers pour le choix des matériaux (enfants, personnes âgées, mal voyants, personne à mobilité réduite…)
  • Limiter les nuisances sonores, olfactives et de circulation pour les riverains

 

L’optimisation des finances

Pour rationaliser les coûts d’aménagement et de gestion des équipements.
  • Limiter les évacuations hors zone
  • Réutiliser les matériaux en place
  • Optimiser la longueur et la largeur de chaussée en fonction du nombre de lots
  • Prendre en compte des périodes propices aux travaux
  • Optimiser les usages du domaine public pour augmenter le cessible

 

La gestion des déplacements

Pour répondre à divers enjeux
  • Partager et différencier les usages
  • Favoriser des conditions agréables de déplacements doux
  • Intégrer dans l’aménagement des dispositifs favorisant une vitesse réduite
  • Relier les typologies de déplacement au tissu existant en pourtour de la zone
Post-scriptum: 

Pour donner vie aux projets, GC Infrastructures propose de :

  • fédérer une équipe pluridisciplinaire autour du donneur d’ordre pour répondre et intégrer ses besoins
  • fixer les exigences à partir d’un cahier des charges
  • favoriser la concertation entre les acteurs du projet de développement et les autorités locales (aménageur, gestionnaire, utilisateurs de l’espace, collectivités et riverains …)
  • créer des outils d’optimisation permettant une gestion financière en adéquation avec un aménagement de qualité et apportant une réelle valeur ajoutée aux futurs usagers.